Un matin d’été au Verdon,  direction l’océan pour moi (July) et Kako.
Le chemin qui y mène est cahotique, nous finissons la route à pied dans la forêt. Nous croisons la voie ferrée côtière et la suivons pour enfin arriver à la dune et la franchir.
Il fait un temps superbe, une légère brise et le bruit des vagues nous emporte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.